Et Dieu créa... le Land Rover ! La saga

, par MiKaël Navarro   submit to reddit

Pour bon nombre d’adeptes du tout-terrain, le Land est plus qu’un véhicule, c’est un art de vivre.

JPEG - 12.7 ko

Sur tous les continents et à travers les années, le Land a su gagner une réputation d’indestructibilité justifiée : le fait que 70% de tous les Land Rover jamais produits soient encore en circulation suffit à le prouver.

C’est après la seconde guerre mondiale, quand le gouvernement britannique encourageait ses industriels à trouver de nouvelles idées pour relancer ses exportations, que le mythe du Land est né...

Maurice Wilks, ingénieur en chef chez Rover, avait remarqué en effet que la Jeep s’était rendue indispensable auprès des populations civiles. Il proposa alors un véhicule utilitaire, à l’aise dans tous les terrains et peu onéreux. Parce que sa conception était simple : chassis en échelle, ponts rigides et carrosserie boulonnée. Mais la pénurie d’acier interdisant la production d’une telle carroserie à grande échelle, Rover a eu l’idée géniale de se tourner vers l’aluminium aéronautique pour habiller ses chassis. Le 30 avril 1948 le premier Land est présenté au Salon de l’Automobile d’Amsterdam.

Tels furent les premiers Land construits de 1948 a 1953.

Le mécanisme ’roue libre’ remplace la selection manuelle deux ou quatres roues motrices dès 1950.

Puis le chassis s’est allongé, la cylindrée est passée à 2 litres et la puissance à 52ch à partir de 1953, mais la carroserie demeure inchangée. Le concepte et la ligne générale du Land étaient fixés pour toujours.

1958 : Le dixième anniversaire de la marque est célébré par l’arrivée du Serie II. Quoique très semblables à leur prédécesseurs, le 88 et le 109 apparaissent mieux finis, moins mécano que les premiers. Ils sont, en outre, dotés du 2,25 litres en version essence ou diesel, dernière évolution du précédent 2 litres.

En 1959 le 25000eme Land Rover sort des chaines de Solihull. Et en 1966 c’est au tour du 50000eme Land d’être fête.

1967 : Le Land 109 est équipé (en option) d’un 6 cylindres 2,6l de 83ch.

1968 : Les phares, jusqu’alors placés devant le radiateur, émigrent vers les extremités d’ailes et des spéciales voient le jour.

1971 : Le flambeau est repris par le Série III et la 75000eme unité est produite. Pas vraiment une révolution, mais une sensible évolution : nouvelle calandre, nouvelle planche de bord (les instruments sont enfin face au conducteur !) nouvelle suspension et boite de vitesses... synchronisée.

Lorsque la production du Série III cesse en 1985, plus d’un million de véhicules sont sortis des ateliers de Solihull depuis l’apparition du Série I en 1948.

Parfaits pour les balades ou le raid ils ne sont cependant pas du tout adaptés (moteur oblige) à une utilisation routière.

- Land Rover ;
- Land Rover World Wide ;
- World Off Road.