Background du personnage

, par  MiKaël Navarro , popularité : 96%

Comment créer ?

Il y a plusieurs manière de créer un personnage. Ces différentes façon de procéder dépendent du jeu auquel vous allez jouer, de votre maître de jeu, de son monde et souvent de son humeur du moment.

Néanmoins durant la création, prends vie entre vos mains (délicate ?) un personnage auquel vous allez souvent être attaché. N’en êtes vous pas le « père » après tout.

Cet attachement est différent d’un joueur à l’autre. Ainsi il y a aussi bien des joueurs qui entrent dans des colères noires lorsque leur personnage meurt. Et d’autres qui s’en moquent royalement et qui, quand cela leur arrive,sortent de leur sac un personnage de rechange qu’ils avaient prévu au cas où.

Cet attachement dépend aussi de l’importance que l’on accorde à cette création de l’imaginaire. Alors que perdre un personnage au bout d’un seul scénario, peut laisser indifférent un joueur, en perdre un au bout de plusieurs années de jeu peut avoir un effet désastreux sur la maîtrise de soi.

(Faire un jet de maîtrise de soi sur un seuil de 8.

Si le jet est raté le joueur s’exclamera : « etdhvfu, oc:LU de Mdj et de scénar à la ahjgd ».

Si le jet donne un échec critique : deux réactions sont possibles :

  1. le joueur fond en larme.
  2. le MJ ressort avec la tête au carré.)

Si vous accordez une importance à votre personnage une fois qu’il est créé, pourquoi ne pas lui en accordé aussi avant la création.

Afin que c’est phase ne soit pas rébarbative pour votre Mdj et vous, il va falloir que vous vous posiez les bonnes questions et que vous mettiez les réponses en forme. Les Maîtres de jeu en ont souvent mare des background du style : « Mon perso a 22 ans, il est grand, costaud et s’il est parti à l’aventure, c’est parce qu’il aime le combat ».

Penser son perso.

Avant même la toute première phase de la création de votre nouveau personnage, pensez à votre personnage. Imaginez vous ce qu’il va devenir entre vos mains. Quel type d’homme (ou de femme) sera-t-il ? Que sera sa classe ou son archétype. En gros avant de créer un personnage commencer par le désirer, par le ressentir.

Ce simple acte de pensée est relativement simple et apporte beaucoup de bénéfice pour la création avec des règles de génération non aléatoire. Néanmoins dès qu’on en vient à des systèmes, tel celui de ADD, qui utilise le hasard pour déterminer les caractéristiques d’un perso, on est trop souvent déçu par nos tirages. « Aujourd’hui je fais paladin. J’en ai rêvé toute la nuit, il sera sur un grand cheval blanc ....quelques minutes plus tard... Bon j’ai pas un tirage au dessus de 12, bon ben, je vais faire un voleur ».

Pour des jeux comme ADD, il vaut mieux d’abord faire son tirage puis penser à ce que l’on désire faire après, sachant qu’il y a des choses qui sont inaccessible. J’encourage néanmoins les MD a permettre de jouer telle ou telle classe même si le joueur n’a pas les bonnes caractéristiques. Pour ceci deux méthodes augmenter la plus haute des caractéristiques du personnage jusqu’à la valeur pré-requise. Ou bien n’accorder que certains des avantages de la classe. Vous pouvez aussi ajouter des inconvénients. Le mieux est d’encore de faire évoluer le personnage à travers un scénario vers la classe tant désirer.

Les bonnes questions.

Quand un personnage prends vie, il est bon que vous vous posiez quelques questions.

- Quel est la race du personnage ?

Nain, elfe, petite gens, ork, troll, kobold, humain, Peut être est ce un slurp.

- Quel est le sexe du personnage ?

Généralement, il n’existe que deux choix : homme ou femme.

- Quel est l’âge du personnage ?

Ce n’est pas tellement l’âge qui est important, mais plutôt la date de naissance du personnage. A-t-il vécu des événements particuliers. De quelle génération est-il ? A-t-il vécu la guerre, a-t-il participé à Woodstock. Où était-il durant les grandes fêtes du millénaire ?

- Quelles sont en générale ses caractéristiques physiques ?

Sa couleur de peau. Est-il noir, blanc, jaune, bleu ? Est-il bronzé, albinos. Sa peau porte-t-elle des marques quelconques : cicatrices, brûlures, tache de rousseur...

Ses cheveux. Comment est-il coiffé ? Pourquoi ? De quelle couleur sont-il ?

Ses yeux. Leur couleur, porte-t-il des lunettes, des lentilles (colorées ?).

- Apparence générale du personnage.

Ceci est en partie déterminé par les caractéristiques.

Mais ne laissez pas les chiffres guidé la description de votre personnage. Sinon vous allez vite avoir des personnages avec de petits muscles (peu en force) mais très costaud (beaucoup en constitution). Décrivez d’abord le personnage que vous imaginez et ensuite vérifiiez qu’il n’y a pas d’incohérence avec vos caractéristiques
physiques. On retrouve souvent la force qui traduit votre potentiel musculaire aussi bien à court terme qu’à long terme. Quelqu’un avec beaucoup en force n’a donc pas forcément de gros biceps. De même la constitution est une caractéristique fréquente dans les jeux. Elle traduit souvent le potentiel physique du personnage. Aussi bien sa résistance aux coups physiques, qu’à la maladie, ou à la fatigue. Un personnage qui possède une bonne constitution (ou vigueur) n’aura donc pas forcément les épaules larges ni n’aura une taille de géant.

L’apparence générale d’un personnage comprend aussi la tenue d’une personne. Comment marche-t-elle. A-t-elle des mouvements lent ou rapide. Quand il se déplace traîne-t-il les pieds par terre ou au contraire fait-il de grandes enjambées.

Les caractéristiques mentales peuvent aussi avoir une influence sur la description de votre personnage. Un signe d’intelligence peut être un front large. Un regard pétillant traduit parfois une vigueur d’esprit, et le charme générale du personnage dépend souvent du charisme qui est là aussi une caractéristique ambigu puisqu’elle défini en même temps un aspect physique et mental de votre personnage.

- Son physique

Votre personnage est-il beau ? Possède-t-il un charme particulier ? Possède-t-il une marque distinctive ? Peut-être est-il handicapé, borgne, aveugle ?

Possède-t-il un sourire à pleine dent ou au contraire juste un pincement de lèvre.

Quel âge parait-il ? On peut avoir 40 ans et en paraître 60. Possède-t-il des rides. A-t-il fait appel à la chirurgie esthétique ? Si une personne le voit pour la première fois que peut-elle dire de lui, que ressent-elle. Inspire-t-il confiance, mépris, pitié ?

- La famille

Le personnage possède-t-il une famille ? Un père, une mère, des frères, des soeurs, des cousins... La revoit-il souvent ? Quels sont les rapports qu’il entretient avec les différents membres de sa famille ?

A-t-il sa propre famille ? Une femme, des enfants. Peut-être juste une amie. Possède-t-il des relations si intime avec des personnes qu’il les considère comme sa véritable famille ?

- Education

Comment savez vous, tout ce que votre fiche mentionne. Vous êtes autodidacte, vous avez appris sur le tas, peut-être avez vous reçu une éducation scolaire.

Avez vous déjà travaillé, si oui cela peut expliquer certaines compétences. Votre éducation a-t-elle engendré des convictions politiques ou religieuse. Votre milieu sociale vous a-t-il prédestiné à quelque chose de précis ?

- La personnalité.

A ADD le problème est résolu par les alignements, mais dans les autres jeux, essayer tout de même de définir des préceptes pour votre personnage. Tout le monde possède un code de conduite. On n’est pas un jour généreux et le lendemain avare (à moins d’être schizophrène).

Votre personnage a-t-il des ambitions ? Si oui quelles sont-elles ? Sinon pourquoi se contente-t-il seulement de ce qu’il possède ?

Votre personnage est-il plutôt un battant ou un pantouflard ? Est-il timide, extériorisé, optimiste, curieux ?

Décrivez la mentalité de votre personnage en énumérant toutes ces qualités et ses défauts.

Votre personnage à sûrement des hobbies, ou une chose qu’il adore, une autre qu’il déteste. Pourquoi ? Par exemple dans gremmlins, la jeune fille n’aime pas l’époque de Noël car cela lui rappelle la mort de son père.

Décrivez le plus possible d’événement de sa vie passé. Ils vous serviront à mieux décrire votre personnage, à mieux le cerné et permettront au maître de jeu d’inclure plus de réalité et de sensibilité dans ses scénario.

- Le nom

Souvent une des phases les plus difficiles. Pour les jeux contemporains, vous pouvez utilisez un calendrier, on y trouve tout de même 365 noms différents. Pour des jeux médiévaux, vous pouvez soit les inventer de toute pièce, soit les piocher dans la littérature fantasy (les romans de Moorcoock, ceux de Leibner, les nombreux romans édités par fleuve noir etc.). On notera tout de même que certain noms sont plus adapté à certaines races. Ainsi les consonances dures pour les nains, et les consonances plus fluides pour les elfes, par exemple. Pour les jeux futuristes, le choix de nom peut se faire de la manière dont vous voulez. Néanmoins dans des jeux comme Shadowrun où c’est plus un pseudo que l’on doit choisir, il est bon de faire référence à ces capacités ou de choisir un pseudo choc qui va laisser pantois votre adversaire. Tout le monde connaît le célèbre samouraï Sans Nom ou l’ancien flic SPD (Seattle police departement).

- En résumé

Pour être clair, il y a trois style de questions que vous devez vous poser. Les premières sur votre passé, les secondes sur votre présent et les dernières sur votre avenir. Qu’avez vous vécu jusqu’à aujourd’hui ? En quoi cela a-t-il influé sur votre être profond ou physique. Qui êtes vous aujourd’hui, mentalement, physiquement et au niveau de vos possessions. Qui êtes vous appelé à devenir ? À quoi aspirez vous ?

Que faire des réponses ?

Une fois que l’on s’est posé toutes ces questions, il reste encore à mettre toutes les réponses en forme.

A ce moment il existe plusieurs type de présentations possible.

- Le questionnaire

La méthode la plus simple et la plus basique. On regroupe les réponses par groupe, et on les jette sur la feuille de personnage dans des cases prévu à cet effet. Souvent ça ne rentre pas dans les cases, alors il vaut mieux prendre un fiche à coté que l’on prendra soins de bien présenter, afin que le maître où le joueur puisse rapidement se rappeler des détails.

- Ecrire une histoire

Ce n’est pas dure. Vous avez de nombreuses questions auxquelles vous avez répondu. Il ne vous reste plus qu’à faire quelques phrases de transitions pour que votre personnage jouisse de une ou deux pages d’histoire. Ces quelques pages feront de lui un être à part.

- Un article de journal

Quelles serait les réponses de votre personnage à l’interview d’un journaliste de Paris Match ?

Quels seraient les commentaires d’un journaliste faisant un reportage sur vous.

L’article étant forcément subjectif, votre personnage ne sera pas finit de décrire. Donnez lui des phrases type, des phrases fétiches qui traduise sa mentalité, son passé et ses ambitions.

- Un journal intime

Que dit jour après jour votre personnage de lui même.
Dans ce type de présentation le plus dure est d’intégrer la description physique. À la rigueur faites une description physique en dehors du journal.

- Le dossier que possède la police sur vous.

Que ce soit la police ou une autre organisation, il y a des gens qui vous connaissent bien. Ils ont un dossier complet sur vous. Profil psychologique, description physique complète, photo, empreintes, ils connaissent même l’histoire de votre enfance.

En conclusion

Quelques soient les questions auxquelles vous répondrez, et la manière dont vous les mettrez en forme, l’important est que vous ressentiez votre personnage, et que vous preniez plaisir à le créez. Cela fera sûrement aussi plaisir à votre maître de jeu de pouvoir enfin situer votre personnage dans sa campagne.

Néanmoins la vie de votre personnage ne s’arrête pas avec sa création. Alors continuez son histoire ou son journal intime à chaque nouvel séance de jeu. Vous aurez ainsi la trace de vos parties, mais en plus votre personnage sera vraiment vivant. Il ne sera plus cette simple série de chiffre, mais plutôt une personne dont plus tard on contera les exploits aux nouveaux aventuriers. Il sera enfin une personne à part entière, même s’il évolue dans un monde imaginaire.

Il faut noter que sur le serveur de Dragon magazine http://www.legendes.com sera bientôt créer une rubrique des plus fameux héros. Alors à vos plumes et faites vivre à vos personnages favoris des aventures épiques qui les rendront célèbre.

Un dernier petit conseil faite un double de votre histoire et de votre feuille de personnage. Ainsi votre MD aura une vision complète de votre personnage
sans être obligé de se référer à vos feuilles.

Auteur : LARROCHE Laurent.