Menaces

, par  MiKaël Navarro , popularité : 45%

PEUR DU NOIR

La traduction de la nouvelle a été honteusement piquée chez Netlight
(http://perso.club-internet.fr/netlight/cadre.html). Je me suis permis
d’apporter quelques corrections très mineures.

(J’ai promis à un de mes amis que je téléchargerai ceci. Je ne suis pas sûr
de savoir quoi en penser. Je préférerais ne pas y penser du tout. La dernière
fois que j’ai vu Lensman pour parler, il m’a donnée une puce optique et m’a
fait jurer de télécharger ce qu’il y avait dessus si jamais quelque chose lui
arrivait. Il parlait avec cette lueur dans les yeux et ce ton dans la voix
qu’on les gens quand ils savent que quelque chose de très mauvais va leur
tomber dessus, mais ne savent pas comment ou quand. Le genre " si je meurs
demain ", vous voyez ? Moi, je pensais que Lenny avait abusé des MQV ce
jour-là. Il continue à se brancher un peu, même s’il avait juré sur sa tête
qu’il arrêtait. Continuait. Au passé (Je continue à oublier). A l’air qu’il
avait (la peau de la couleur du lait caillé, les mains qui tremblaient comme
s’il avait la putain de maladie de Parkinson) qu’est-ce que j’étais censée
penser d’autre ? Alors je lui ai promis, juste pour le calmer.

Je l’ai encore vu trois jours plus tard. Mort au milieu du Stuffer Shack au
quatrième étage de la Renraku Arcology, où tous les costards de bas niveau
vont s’envoyer un pseudo-déjeuner rapide avant de retourner à leurs stations
de travail. Il a emporté beaucoup de ces costards avec lui. Et aussi quelques
petits gosses sortis avec papa et maman. Je n’avais jamais vu autant d’impacts
de balles dans un seul corps avant. Les survivants disaient tous qu’il
n’arrêtait pas de crier à propos de l’obscurité (en anglais, dark :NdT) :
l’obscurité était partout, il ne laisserait jamais l’obscurité le prendre. Il
a réussi à vider un FN-HAR avant que les gardes de sécurité ne le descendent ;
mon pote decker, qui n’avait jamais tiré avec quelque chose de plus dangereux
qu’un Pistolet à eau Soakit.

Je ne sais toujours pas quoi faire de ce fichier. Je veux croire que Lenny a
simplement pêté les plombs, mais je ne suis pas sure de pouvoir.)<<<<<
— - Irish Rose (16 :25 :21/22-01-57)

2 Octobre 2056
Ai eu le rêve le plus bizarre de ma vie cette nuit. Je roulais dans ce minivan
avec un groupe de mes meilleurs potes, traversant un genre de désert quelque
part. Le conducteur était quelqu’un que je connaissais, mais quand il se
tourna pour commencer à nous parler j’ai réalisé que je ne l’avait jamais vu
de ma vie. Mais je le connaissais quand même. Il fumait clope sur clope en
conduisant, sauf qu’aucune des cigarettes ne semblait jamais diminuer. Et il
n’arrêtait pas de rire. Pas un rire joyeux, d’ailleurs - le genre sinistre,
quand tu ris pour t’empêcher de crier.

Aimerais me rappeler le reste du rêve. Je m’souviens même pas pourquoi on
roulait à travers le désert d’abord.

Dois rencontrer Irish et le gang au Penumbra ce soir. C’est son anniversaire -
autrement j’irais pas. J’me sens patraque comme si j’allais avoir la
grippe. Aimerais rester à la maison.

5 Octobre 2056
Putain, je déteste les Nuke-it burgers. Ils me restent toujours sur
l’estomac. Pourquoi est-ce que j’en mange ? Et spécialement six à la fois ?

Merde - pourquoi tout le monde fait ce qu’il fait ?
Ai eu un autre rêve bizarre. J’étais un cowboy, chevauchant un dinosaure. Un
Tyrannosaurus Rex, sauf que c’en était un petit. A peu près de la taille d’un
Danois. Mon oncle Joe avait un grand Danois quand j’étais gosse J’adorais ce
chien. Rien n’a plus été pareil depuis que Buster est mort. Tout est De la
merde.

Putain, j’ai l’air que j’avais après un trip de puces. Sauf que j’ai pas
touché à ça depuis un an. Le dernier run a dû être flippant.

Je me demande comment ça se fait que je ne m’en rappelle pas. Si y avait pas
le solde de mon créditube, je ne saurais même pas que j’ai bossé
récemment. J’ai pris un coup à la tête ou quoi ? Mince, j’espère que c’est pas
un effet secondaire bizarre d’une Glace que j’ai rencontrée. On sait jamais
avec ces trucs.

Le mec qui m’a vendu les Nuke-it m’était familier, mais j’arrive pas vraiment
à le remettre. C’était pas le vendeur habituel - un mec quelconque que Charlie
vient d’embaucher. Je suppose que Charlie a raison, s’il a les moyens
d’embaucher un nouveau. Je sais rien de ce nouveau, par contre. Il avait un
genre de sourire bizarre. Des yeux marrants, aussi. On aurait dit qu’ils
regardaient à travers moi.

7 Octobre 2056
Je suis donc de sortie avec le gang et on essaie de chercher où aller vider
quelques bières. Le Penumbra se fait vieux - on voulait trouver un nouvel
endroit, peut-être avec un groupe de musique potable. Alors j’ai dit, "
Pourquoi pas le Saloon de l’Oiseau Chanteur ? Ils ont de la musique live, et
ils diluent pas les boissons. " Alors mes potes se sont mis à vanner - tu
sais, " Avec qui t’y es allé, Lenny ? Tu nous as pas invités - quel pote tu
fais. Une super poupée, Len ? Alors quand c’est que tu nous la présente ? " Ce
genre de conneries. Je leur ai dit de fermer leurs putain de tronches et j’ai
commencé à leur indiquer le chemin. Quand j’ai fini, j’ai remarqué mes potes
se mettre à me regarder comme si je me foutais de leur gueules, ou quelque
chose de ce genre. Y avait juste ce silence, tu sais ? Puis Irish m’a dit, "
Lenny, il n’y a rien à la Vingt-Cinquième et Lilac. C’est un bâtiment
inoccupé. On est passé devant des milliers de fois. " Et vous savez ce qu’il y
a de marrant ? A la minute où elle a dit ça, je savais qu’elle avait
raison. La Vingt-Cinquième et Lilac était l’endroit où une corpo ou quelqu’un
d’autre a jeté des saloperies toxiques il y a quelques années, et depuis même
les squatters n’y mettent pas les pieds. Alors je m’suis dit, eh ben ,
peut-être que je me suis trompé d’endroit. Donc mes potes et moi on a laissé
nos datajacks faire le chemin dans les bases de données publiques, à la
recherche de l’Oiseau Chanteur.

On a trouvé que dalle. L’Oiseau Chanteur n’existe pas. Alors comment ça se
fait que je souvienne y avoir passé une après-midi à écouter du synthé ?

Je promet que je vais dormir plus longtemps.

11 Octobre 2056
J’ai encore vu ce type. Celui du Stuffer Shack. Je suis allé au Red Duck au
coin de la rue pour acheter un paquet de clopes, et le type était en train de
s’acheter un soy dog avec toutes les garnitures. Je crois qu’il n’aime pas les
burgers Nuke-it, lui non plus.

Il m’a adressé ce drôle de sourire en s’en allant. Il y a décidément quelque
chose qui cloche avec ce type.

17 Octobre 2056
Encore fait un rêve étrange. Cette fois, j’étais en train d’escalader une
gigantesque tour entièrement faite d’échafaudages en barres d’acier comme un
genre de jeu de mécano géant. Il y avait des ballons partout de grands
ballons blancs, comme des ballons météo ou quelque chose de ce genre. Et
pendant tout ce temps je pouvais entendre quelqu’un rire, mais je ne pouvais
voir personne. Donc je suis en train de me frayer un chemin jusqu’en haut de
cette tour, cherchant qui pouvait bien rire. Dans le rêve, je sais que je dois
le trouver et l’empêcher de Eh merde, je m’en rappelle pas. Alors je marche
au milieu de quelques ballons qui s’agitaient vraiment près les uns des autres
et ils me sautent dessus et commencent à m’étouffer. Et le rire devient de
plus en plus fort à mesure que j’évanouissais.

Je me suis réveillé avec mon oreiller sur ma tête, en train de me débattre
comme un dingue. J’ai même shooté le chat hors du lit. Le pauvre vieux Fétide
n’était pas trop content de moi à cause de ça. J’ai pas pu me rendormir du
restant de la nuit, j’étais trop défoncé.

Vous voulez savoir ce qu’il y a de plus étrange ? Juste avant que je
m’évanouisse dans le rêve, j’ai vu le visage du gars du Stuffer Shack. C’était
lui qui riait.

20 Octobre 2056
Merde. J’dois être très stressé. C’est soit ça, soit ? ? ? ? ?
J’ai encore vu le gars du Stuffer Shack. Dans la Matrice. J’étais en train de
fureter à la recherche d’un petit truc - vous voyez , un peu de recherche
d’infos - et j’ai vu l’icône de quelqu’un d’autre passer à la périphérie de
mon champ de vision. J’aime toujours en savoir un peu plus sur ceux qui
flottent dans le Réseau publique avec moi, juste au cas où c’est un pote avec
des nouvelles, alors je me met à jeter un coup d’oeil aux alentours.

Et je manque de bondir hors de mon propre corps, car le gars du Stuffer Shack
se tient juste à côté de moi. Si près que si nous avions été dans nos
véritables corps, j’aurais senti sa respiration sur ma nuque. Il me sourit, et
m’adresse ce petit rire qui pour je ne sais quelle raison me fait froid dans
le dos, puis s’éclipse. Il y avait quelque chose d’étrange avec son icône,
aussi mais je n’arrivais pas à mettre le doigt dessus. Je n’y arrive toujours
pas, et ça m’a tourmenté la moitié de la journée.

Qu’est-ce qui cloche avec ce putain de gars ?

22 Octobre 2056
Je me sens pas bien. Je me suis réveillé ce matin et il y avait cette araignée
qui rampait sur le plafond de ma chambre. Puis elle s’est mise à descendre sur
le mur vers moi, alors j’ai pris ma chaussure pour l’écraser. Comme je levais
le bras, j’ai vu que l’araignée avait un visage humain. Le gars du Stuffer
Shack avec son regard et son sourire étrange.

Qu’est-ce qu’il a ce gars ? Pourquoi il me hante ?

24 Octobre 2056
Il me suit. Je le sais. Qui diable est-il ? Il travaille pour la Big A
(Aztechnology, NdT), peut-être ? Est-ce qu’ils me chassent ? Mais il n’y a
aucun moyen pour qu’ils aient pu savoir que c’est moi qui ai non, attends, je
sais. Il est de Renraku. Il doit en être. Ces sales Japs sont finalement
remonté jusqu’à l’équipe qui a rasé leur cher labo de Recherche &
Développement l’année dernière. Attends, ça colle pas. Ils m’auraient envoyé
les gros bras, pas un genre de type travaillant sous couverture dans un
Stuffer Shack. J’arrive pas à trouver

25 Octobre 2056
Je l’ai vu dans le métro ce matin deux sièges derrière moi. Il est descendu au
même arrêt. Je pensais que je l’avais semé dans la foule, mais quand je suis
sorti du café avec ma tasse de soykaf il remontait la rue vers moi. Il m’a
souri en passant m’a fait un signe de tête, comme si on était de vieux
amis. Je voulais lui demander pourquoi diable il n’arrêtait pas de me suivre,
mais les mots sont restés coincés dans ma gorge.

Putain, mais qu’est-ce que ce gars attend de moi ?

26 Octobre 2056
Je suis sorti de mon squat et j’ai commencé à descendre la rue, quand tout
d’un coup le trottoir s’est changé en pont. J’étais très haut, et je savais
que si je sautais du pont je tomberais dans l’obscurité et que je ne
m’arrêterais pas de tomber. Le gars du Stuffer Shack était de l’autre côté du
pont. Il riait.

Au secours.

27 Octobre 2056
Je sais ce qu’il veut. Je sais qui il est. Il veut mon âme. C’est ce qu’il a
dit. A la tridéo. Il a pris le contrôle du JT juste assez longtemps pour me le
dire. Je lui ai dit d’aller se faire mettre. Il a commencé à rire. Il a
commencé à rire et ne se serait pas arrêté, ne se serait jamais arrêté, alors
j’ai dû mettre un coup de pied dans le poste tridéo. Fétide a pas aimé le
bruit - il s’est enfui.

Merde, écoute-moi. J’ai de gros problèmes Est-ce que je suis dans un trip de
MQV, et je ne me rappelle pas quand je me met des puces ?

J’aurais pas dû shooter mon poste tridéo. Je l’ai laissé s’échapper. Il
pourrait être n’importe où, et tout est ma faute.

28 Octobre 2056
Fétide est mort. J’ai dû le tuer. Je ne voulais pas. Il a beaucoup crié au
début. Ca été dur de le retenir Mais je n’avais pas le choix. Il n’y avait pas
d’autre façon de tuer le type du Stuffer Schack.

Bordel, j’aurais jamais dû bousiller ma tridéo avec Fétide dans la
pièce. Comme ça il aurait jamais pu aller en lui. Ce chat va me
manquer. Stupide petit sac à puces à la con.

29 Octobre 2056
Il est toujours vivant. Il a quitté Fétide d’une façon ou d’une autre. Il est
dans ma tête, dans mes rêves. Mes cauchemars.

J’ai rêvé que j’étais dans un endroit sombre, plein de vent qui sentait comme
le sang, cette odeur de cuivre que vous pouvez presque goûter. Il était là,
lui aussi. Il y avait ce petit enfant étendu sur un gros bloc de pierre, et le
type du Stuffer Shack se tenait au dessus de lui avec un couteau
ensanglanté. Il a tué l’enfant. Et il continuait à rire.

Je sais ce que je dois faire. Je dois le trouver dans le monde réel et
l’arrêter. Je dois le tuer avant qu’il ne tue tous les enfants et qu’il ne
dévore leurs âmes.

30 Octobre 2056
Il est partout. Tout le monde dans le métro lui ressemblait. Il essaie de me
troubler fait en sorte que tout le monde lui ressemble pour que je ne sache
pas quel est le vrai lui et que je ne puisse pas le tuer.

Il pense qu’il m’a piégé. Je vais lui montrer le contraire.
Je vais lui montrer.

(Eh - est-ce que le massacre de la Renraku Arcology n’a pas eu lieu le 1er
novembre, juste quelques jours après cette dernière inscription ?)<<<<<
— - Newshound (13 :25 :46 / 23/01/57)

(Ouais. KSAF était sur place - ils ont couvert toute l’histoire dans les
moindres détails gore. Bien que pour leur défense, ils ont essayé de trouver
la signification de cette tragédie ; ils ont essayé de découvrir ce qui est
arrivé à ce Lenny pour qu’il en arrive à tirer autant de balles alors qu’il
savait qu’il ne s’en sortirait pas vivant.)<<<<<
— - Fritz le Rat (14 :23 :12 / 23-01-57)

(Ce Lenny devait être sérieusement cintré.)<<<<<
— - Monty (14 :30 :43 / 23-01-57)

(Et s’il ne l’était pas ? Ce type qu’il n’arrête pas de voir Et s’il existait
vraiment ? Peut-être que c’est un esprit libre qui déteste les gens.)<<<<<
— - Inchworm (14 :45 :31 / 23-01-57)

(Ou quelque chose de pire. Qui peut savoir la véritable profondeur du mal que
l’Eveil a forgé ?)<<<<<
— Ordo Veritas (15 :01 :34 / 23-01-57)

(Conneries. La magie n’est que la magie, et il n’y a pas de " mal cosmique "
là-dedans. Ce mec est simplement devenu fou, c’est tout. Il a fait une
fixation sur un pauvre type au hasard, puis s’est convaincu tout seul que le
type était le croque-mitaine. Il n’y a aucun croque-mitaine.)<<<<<
— - Boxer (15 :15 :15 / 23-01-57)

(Es-tu sûr de ça ? Vérifie le nombre d’incidents qui sont semblables au
massacre de l’Arcologie et qui ont eu lieu dans les derniers mois. Les
chiffres augmentent, mon pote. Beaucoup.)<<<<<
— - Newshound (15 :24 :36 / 23-01-57)

(Le croque-mitaine existe, bien sûr. Nous l’avons créé. Il vit et est à l’aise
partout dans le métroplexe.)<<<<<
— - Reality Czech (20 :23 :12 / 23-01-57)

INFORMATIONS LUDIQUES


Mr. Darke apparaît pour la première fois dans le scénario Harlequin’
Back. Darke est un initié de très haut grade et est sûrement l’un des plus
puissants mages au monde. Personne n’a vu son apparence physique, sa
projection astrale est rapidement devenue source de légendes. Chaque partie de
son apparence décrit un irrésistible sens des ténèbres, de la damnation, du
désespoir et de l’insanité - choses qui se ressentent même après son
passage. Darke semble faire le mal pour son simple plaisir - ou pour le
plaisir d’autres bien particuliers.

UTILISER MR. DARKE


Mr. Darke est autant une menace psychologique que physique. Contrairement aux
autres menaces, Darke n’est pas intéressé par la domination du monde, il
prépare la terre et l’Humanité pour quelque chose qui vient. Mr. Darke
n’attaque jamais physiquement et ne s’expose jamais physiquement, il utilise
les rituels magiques, les sorts de détection et de manipulation et toute
attaque à distance pouvant causé le désespoir, ou enlaidir l’Humanité.

Mr. Darke semble travailler seul, avec l’aide de ses mignons qui font le sale
travaille. Ces mignons sont toutes les créatures le servant sur le plan
physique ou astral. Darke travaille pour Aztechnology et a accès à toutes les
ressources de la mégacorporation et du gouvernement Aztlan. Il est tout à fait
possible que Darke soit très haut placé dans Aztechnology. Si c’est vrai, il
peut alors diriger des opérations d’envergure : supporter des conflits armés
de toutes tailles, organiser des réseaux de drogue, lancer des raids ou des
guerres corporatistes, coordonner la taille et la fréquence des sacrifices de
sang effectués sur les pyramides d’Aztechnology, contrôlant ainsi un des
groupes magiques les plus puissants,

Pour les personnages qui ont survécu à Harlequin’s Back et réussi le sacrifice
du pont, le MJ peut utiliser Peur du noir pour réintroduire Mr. Darke dans la
vie des PJ. Après leur quête astrale, Mr. Darke leur a déclaré une vendetta
personnelle. S’ils n’ont pas exécuté le sacrifice final, le MJ peut simplement
faire entrer Mr. Darke dans les cauchemars des PJ. Les PJ peuvent aussi s’être
attiré la colère de Darke après un raid sur Aztechnology ou une de ses
filiales.

Si les PJ tuent Mr. Darke, un autre initié de puissance égale et avec autant
d’influence prendra sa place - et les PJ seront au début de sa liste.

REGLES (SR3)


Mr. Darke est au service de ce que Harlequin appelle L’Ennemie. L’Ennemie est
une sorte d’énergie négative dont Harlequin pense qu’elle causera la
destruction totale du Sixième Monde. Mr. Darke désoriente ses adversaires
autant que possible : créer la confusion, la peur et la terreur. Mr. Darke est
un bourreau qui aime torturer ses victimes : les PJ.

Mr. Darke :

C R F Ch I V E M R
5 4 4 3 6 6 6 10 5
Initiative 5 + 2d6
Danger/Niveau Professionnel 9*/4
Grade d’initiation 6

Compétences :

Combat armé 4
Armes à feu 5
Théorie magique 4
Sorcellerie 6
Combat à mains nues 4

Sorts de santé :

Diminution réflexes (-2) 4
Soins 4
Accroissement réflexes (-1) 4

Sorts de manipulation :

Barrière pare-balles 5
Contrôle des actions 5
Contrôle des émotions 5
Contrôle des pensées 5
Projectiles de flammes 8
Influence 7
Terreur 5

Sorts de combat :

Toucher mortel 4
Flammes infernales 5
Pourriture 4
Sommeil 7

Sorts de détection :

Espion animal 3
Clairaudience 3
Analyse psychique 4
Lien psychique (individuel) 3

Sorts d’illusion :

Angoisses 5
Rêve 8
Invisibilité 5
Masque 8

Equipement :
- Focus de pouvoir (3)
- Focalisateur de sort (Barrière pare-balles 5)
- Focalisateur de sort (Accroissement des réflexes +1)
Tout autre équipement nécessaire, il à les ressources de Aztechnology
à sa disposition.

* : 8 sur le plan physique et 6 en dehors de Aztlan.

Mr. Darke contrôle uniquement deux types de créatures.

- Crawlers
Ces abominations sont d’anciennes créatures mais elles semblent parfaitement
adaptées aux temps modernes. Elles ressemblent à des araignées géantes, mais
leurs pattes sont des tentacules recouvertes de fourrure. Après un examen plus
approfondi, ces créatures semblent avoir été humaines et que d’horribles
douleurs et une puissante magie ont transformé ainsi. Elles peuvent marcher
mais elles préfèrent sauter sur leur victime. Personne n’a jamais vu Mr. Darke
créer un Crawler, mais il semble disposer d’un approvisionnement
infini. Mr. Darke ne peut pas en contrôler plus de 6 à la fois.

C R F Ch I V E R Armure
10 8x5 12 6 6 8 (6) 7 8/10
Initiative 4 + 4d6

Danger/Niveau Professionnel :

Astral 6/4
Physique 4/4
Attaques 3
Tentacules (x2) dégâts = 12M Etourdissement

Morsure/Venin (si les 2 tentacules touchent) : Tous les deux succès nets, réduit la Réaction de l’adversaire de 1. Cette réduction affecte tous les types d’amélioration de la Réaction. Les points perdus se récupèrent au rythme de 1 par minute après la fin du combat.
Notes : Cette créature se déplace rapidement et silencieusement.

- Gum Toads
Cette créature ressemblant à un crapaud gras et gluant recouvert de gel. Sa
première attaque consiste en une tentative d’écrasement de la cible sous son
corps et à la maintenir à terre jusqu’à ce qu’elle s’étouffe. Comme les
Crawlers, les Gum Toads préfèrent sauter sur leur victime pour effrayer au
maximum. Mr. Darke ne peut pas en contrôler plus de 6 à la fois.

C R F Ch I V E R Armure
12 3x2 7 2 4 4 (6) 3 3/3
Initiative 3 + 2d6

Danger/Niveau Professionnel :

Astral 6/4
Physique 4/4
Attaques 7M, attaque au corps à corps (6 dés)
Pouvoirs Engloutissement

LES BEBES DE HALBERSTAM

INFORMATIONS LUDIQUES


Quand il était l’employé de UCAS Data Systems, le Dr. Ronald Thomas Halberstam
travaillait sur le projet Naissance Matricielle, une expérience essayant de
connecter directement le cerveau métahumain à la Matrice. Ce type de connexion
devant, en théorie, être plus efficace. UCAS Data Systems a licencié
Halberstam en 2051, après quoi le projet a été abandonné.

Plusieurs années après, Halberstam passe dans la clandestinité en
laissant sa femme et son passé derrière lui. Halberstam pensait que
son projet était réalisable, il croyait que ses expériences avaient
raté parce que les corps des cobayes n’avaient pas tenu le choc. Sa
nouvelle solution à ce problème était de retirer le cerveau du corps
et de l’immerger dans un bain nutritif et des électrolytes pour
maintenir son activité. Il employa des cerveau d’enfants non
consentants bien sûr. Le Dr. Halberstam est moitié boucher moitié
génie, il possède une ego immense et le complexe de se prendre pour
dieu.

UTILISER LE DR. HALBERSTAM ET SES BEBES


Le Dr. Halberstam est sérieusement dérangé et probablement un malade
mental. Comme la plupart des scientifiques, il ne se soucie que de ses
expériences , mais il pense que la fin justifie les moyens. Halberstam
reçoit des fonds (secrets) de corporations qui utilisent des
scientifiques cachés afin d’effectuer des recherches que la morale
réprouve. Leurs Johnsons n’indiquent jamais leurs véritables buts.

Les conclusions logiques (pour son esprit) des recherches de
Halberstam sont la création d’êtres suffisamment puissants dans la
Matrice pour pouvoir la manipuler comme ils le veulent et dominer le
monde (Comme beaucoup de mégalomanes, il ne sait pas ce qu’il fera du
monde une fois qu’il le contrôlera). D’après ces derniers résultats,
ses Bébés montrent les même caractéristiques qu’une I.A. Les plus
puissantes corporations soutenant Halberstam pensent qu’il finira par
créer une I.A. contrôlable, le Saint Graal de la Matrice et le rêve de
toute corporation. Elles veulent qu’il réussisse, et mettent donc tout
en oeuvre pour qu’il soit bien équipé et protégé.

Les " Bébés "
Les Bébés de Halberstam ont entre 6 et 12 ans. Il possède tout le
temps 6 cerveaux actifs, mais il n’en envoie jamais plus de 2 à la
fois dans la Matrice. Ils n’ont pas conscience de leur vie passée. Une
fois dans la Matrice ils suivent les règles des cogiciels (voir plu